AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 >>>Admin: Marianne Mancini

Aller en bas 
AuteurMessage
Marianne Mancini
¤Devil heart¤
avatar

Nombre de messages : 42
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: >>>Admin: Marianne Mancini   Mer 29 Aoû - 15:37

SUR L'ECRAN



Nom: De la Tour d'Auvergne, née Mancini; Duchesse de Bouillon

Prénom(s):Marianne, Julianne

Age et date de naissance: 18ans, née le 15 Août 1649 à Rome.

Rang:Elle est née de basse naissance, mais son mariage l'a anoblie. Elle est duchesse, et fière courtisane!



Portrait psychologique:
Il est aisé de connaître Marianne dès l'instant où l'on décide de lui parler. Ouverte, d'humeur chantante et joyeuse, elle vous accueilleras à bras ouvert, mais ne prêtez pas attention à ces gestes affectueux, ils ne sont que parade, que théâtre. L'hypocrisie est chez elle un don inné, sont plus grand talent. Comme l'a dit Dom Juan, et elle le répète souvent "l'hypocrisie est un vice à la mode, et les vice à la mode passe pour vertu!" Elle ne s'en prive donc pas.

Libertine dans ses paroles comme ses gestes, elle est une figure de l'intrigue, et aime tenir ses salons, où les oreilles qui s'y promènent pourraient frissoner d'entendre ce qui se dit dans l'hôtel de Bouillon.
Un mari qui accorde à Marianne de nombeuses libertés, celle-ci en profite, et ne se prive de rien: amants qu'elle enchaîne, on dit même que ses propres neveux en font parti! Fêtes et jeux de hasard, tout ce que le roi interdit, Marianne les accepte, quite à risquer l'exil ou la disgrâce.

D'humeur fantasque, elle peut paraître brouillonne et désordonnée, mais son esprit est rangé comme, on le dira des siècles plus tard, un ordinateur. Chaque mot qu'elle entend, chaque action qu'elle voit, son esprit le note, et elle vous ressort des scandales dont elle a observé les moindres détails durant des semaines.

De fine intelligence, elle aime tourner ses révélations en vers, et raffole des pamphlet sur le roi et sa cour proche. Elle n'est pas de la trempe d'Olympe ou de Marie, qui n'espère qu'un regard de lui; pour Marianne, savoir qu'elle a courroucé le roi est une victoire sonnante.

Mais elle possède certaines qualités non négligeables. Outres sa mémoire peu défaillante, elle est amoureuse des belles lettres, et si elle aide Jean de la Fontaine, ce n'est pas seulement pour être reconnu de quelques courtisans. Elle tient de son oncle son amour des animaux, et tient chez elle une petite ménagerie, ancêtre, pourrait-on dire, du zoo!
Fidèle à sa famille et à son sang, elle n'a point oublié qu'elle était, enfant, une des nièces préférées de son oncle, et sait montrer son caractère italien lorsqu'il le faut: tromperie, mais aussi ironisme, et une grande dose de rancune, qui peut vous valoir une disgrâce à ses yeux.


Portrait physique:
Sûre de sa grande beauté et de son charme séducteur, Marianne ne se prive pas pour mettre ses formes en avant. Décolletés généreux qui feraient pâlir sa défunte mère, elle sait choquer pour attirer l'oeil: point trop de fard ou de maquillage, elle ne se poudre que légeremment, et la mouche ne la quitte jamais; elle en connaît les symboles sur le bout des doigts, et peut changer alors le point de taffetas plusieurs fois dans sa journées.

Scandaleuse, elle ne lésine pas sur les rubans et tout ce qui lui permet d'être vue à la cour. Ses longs cheveux blonds sont souvent relâchés, et simplement maintenus par ces rubans qu'elle affectionne particluièrement...vice de famille?
Robes à la dernière mode, elle aime mélanger les couleurs, et porter ce qui ne se porte pas en certaines circonstances...du pourpre lors de funérailles, par exemple!
Ses yeux en amande pétillent chaque instant de la journée, et laissent paraître aucune émotion; cependant, elle sait jouer de son regard, qu'elle sait séducteur. Associé à un sourire aux lèvres fines et roses, elle ne laisse aucune chance aux courtisans trop faciles!

Portrait historique:
Née à Rome de Géronima (ou Girolama selon les sources) et de Michele Mancini, elle est l'avant-dernier enfant d'une grande fratrie de 8.
Dès son plus jeune âge, la petite fille est considérée comme l'une des préférées de sa mère avec Hortense: toujours souriante, elle invente milles petites phrases à l'heure, et l'éducation simple, mais stricte, qu'elle reçoit fait d'elle une enfant cureisue et très ouverte.
Pas timide pour un sou, elle se lance dans des aventures qui firent pâlir plus d'une fois ses parents!

Michele Mancini, féru d'astrologie, et ayant prédit l'avenir de ses enfant grâce à ses horoscope, annonca que la petite fille ne resterait pas dans l'ombre de ses frères et soeurs, et qu'elle vivrait de grandes choses. Cette information éveilla la curiosité de l'enfant, qui, dès lors, chaque matin, espérait qu'un événement extraordinaire vint frapper à la porte.

Cet évenement, qui n'en n'est pas un pour la jeune Marianne, toque à la porte lorsqu'elle à tout juste 6ans. Une lettre de leur oncle, Giulio, Cardinal en France, désire avoir près de lui les aînées de ses nièces, Martinozzi et Mancini.
Frustrée de ne pas être du voyage avec ses soeurs Hortense et Marie, Marianne se désole ne pas retrouver également Olympe, partie depuis de nombreux mois.

Elle reste ainsi seule avec ses frères, Alphonse et Philippe. Elle ne s'ennuie pas, et se jette dans les livres dès qu'elle apprend à lire.
Enfin, l'oncle demande à Geronima de les rejoindre en France, et annonce que les derniers enfants feront partis de la famille. Marianne à 8ans, et depuis le décès de son père, elle n'a pas eu d'annonce qui la rende aussi heureuse.

L'arrivée à Paris, la Cour logeait alors au Louvres, est un moment inoubliable dans l'esprit de la jeune enfant, qui, très vite, devient la petite préférée de son oncle: l'esprit vif, aiguisé, elle s'amuse à jouer quelques petits tours, et celui-ci prends beaucoup de plaisir à voir sa nièce aussi dynamique et joyeuse. La Reine-mère également porte la petite fille dans son coeur, et malgré les quelques mots osés qu'elle peut dire, on peut lui pardonner toutes ses effronterie.

Mais cette époque passe trop vite à son goût. Elle voit ses soeurs se marier, et quitter peu à peu la famille, et les décès successifs font naître en elle un nouveau trait de caractère: elle se révèle sensible, et pleure à chaudes larmes ses frères et soeurs: Laure-Victoire et Alphonse, de qui elle avait été très proche.
La proximité de son aînée Marie avec le jeune Roi est perçu d'un mauvais oeil par la jeune fille, déjà très éveillée. Elle prend, et prendra toujours, le parti de son oncle, ainsi que de la Reine-mère, et finalement, lorsque Marie quittera, en 1661 la France pour rejoindre son mari, le connétable Colonna, ce n'est pas une source de chagrin pour elle: elle reste alors avec ses soeurs Olympes et Hortense, qui étaient, selon les courtisans, les "âmes damnées" de leur oncle.
Celui-ci, avant sa mort, avait néanmoins prévu l'avenir de ses nièces, et après avoir marié Hortense à un neveu de Richelieu, qu'il fait Duc de Mazarin, il donne la main de la jeune Marianne, âgée alors de 13ans, à Maurice de la Tour d'Auvergne, duc de Bouillon.

Marianne grandit dans cette Cour de transition, entre anciens frondeurs et jeunes premiers, et son esprit aiguisé évolue au fil des temps; elle devient rapidement une des courtisanes les plus vus de la Cour, ne cessant les mots d'esprits et autres impudences, qui ne lui attireront aucune disgrâce: Marianne est un produit de cette Cour, un modèle à suivre pour les jeunes filles de son âge.

Malgré la disparition de cet oncle cher à Marianne, elle conserve sa joie de vivre, et atteignant ses 18ans, malgré son mariage, elle ne cesse d'être volage, et ses amours extra-conjugales ne sont pas méconnues de la Cour!
Marianne s'en amuse, elle sait qu'elle sera pardonnée de ses effronteries, même de ses amants nombreux et successifs.
Cependant, à l'heure des complots, et lorsque le poison fait son entrée par la porte dérobée, Marianne est vite soupçonnée...un de ses valets ne s'est-il pas fait porter pâle il y a peu de temps?


Ses ambitions:Marianne ne possède pas d'ambitions propres. Elle désire simplement vive au jour le jour, et comme toute sa famille, selon ses propres désirs. Aventureuse comme son oncle et sa soeur Marie, elle aime s'évader par ses amants multiples, ou ses scandales a répétitions qu'elle ne se lasse pas de raconter.
Séduire le roi? Elle ne le désire pas. Voir son mari mort? Elle ne le souhaite pas non plus. C'est une femme paradoxale.

Son/ses péché(s)- mignon(s)? Marianne aime être à la mode, et dès qu'elle a goûté à ce met qu'on appelle "chocolat", elle ne peut plus s'en passer! Mais elle ne souhaite pas ressembler à la Reine, et en consomme avec modération...!!

Avatar:Hayden Panettiere


DERRIERE L'ECRAN

Age:21ans
Note approximative en RP?: 16/20
Pourquoi ce personnage?Ma mazarine préférée, tout simplement!
Des conseils pour améliorer sur le forum?trouver quelqu'un qui me refasse la bannière d'accueil!! Wink
Comment avez-vous connu le forum?disons que j'en suis la créatrice Wink

Code de validation?
On me la fait pas, à moi Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://20ans.kanak.fr
 
>>>Admin: Marianne Mancini
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Conspiration en lieu sacré [ Marianne ]
» Amie, ennemie...[Victoire+Marianne] - [terminé]
» [vidéovocale] Comment devenir admin ?
» Marianne en ligne détourné
» Cherche 1 Admin et 1 Modo pour new forum

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Lois et décrets :: Présentation-
Sauter vers: